1er cycle de formation: 1er degré d'entraineurs de judo et aïkido

Mis à jour le lundi 7 septembre 2020 à 19:33 Fédération Tunisienne de Judo
 
Introduction 

Pour enseigner le judo ou l'aïkido, il faut obtenir le diplôme d’entraineur 1er degré spécialité JUDO/AÏKIDO.  

C'est le diplôme officiel qui confère à son titulaire la qualification permettant d'enseigner la pratique du judo/aïkido. 

Ce diplôme comporte deux parties :
 - Une première partie générale, commune à tous les 1er degré, qu'elle que soit la spécialité présentée ; Football, Natation, Équitation ou encore Judo... C'est le tronc commun. Il porte sur des matières générales concernant tous les sports indifféremment : physiologie, anatomie, pédagogie, législation... Des formations pour passer le tronc commun ainsi que les sessions d'examen sont organisés par le Ministère de la Jeunesse et des Sports. Il y a 3 types d'examen :
 - L'examen traditionnel : le candidat s'y présente à l'issue d'une formation organisée par la fédération responsable de la discipline (exp. : la fédération tunisienne  de judo)   -Une seconde partie spécifique à la discipline sportive présentée, en l'occurrence le judo/aïkido. Ici c'est la Fédération Tunisienne de Judo qui propose des formations et fait passer l'examen. Les formations sont organisées sur une période qui varie d’un diplôme à un autre (1er, 2ème ou 3ème degré) 

 Précisons qu'il est nécessaire d'avoir un bon niveau technique pour espérer accéder aux sessions de formation et qu'il faut être au minimum 1e dan lors de l'examen spécifique pour obtenir le 1er degré. 

Il existe 3 degrés :
 - Le 1er degré correspond à la qualification minimale exigée pour l'animation et l'entraînement au sein d'une association sportive, une commune, une structure du secteur privé.
 - Le 2e degré permet à son titulaire d'assurer un perfectionnement technique des pratiquants ainsi que la mise en place et le suivi de formations de cadres dans sa spécialité.
 - Le 3e degré est une qualification de très haut niveau permettant d'assurer des responsabilités d'entraînement au plan national. 

Pour conclure on rappellera qu'avant d'exercer contre rémunération sa profession une déclaration doit être faite auprès de la fédération tunisienne de judo. Une licence d’entraineur  est alors attribuée. Cette licence est  à renouveler tous les deux ans